En route...

La route des phares

Pour éviter les dangers des côtes, l'homme a balisé les passages en bâtissant des sentinelles clignotantes.

Ces phares et balises posés sur terre et en mer ont aidés bien des marins. Délaissés au profit des techniques plus modernes, ils font partie de l'héritage culturel  et se visitent pour certains.

 

Lorsque vent et tempêtes se déchainent, l'accès aux côtes rocheuses du Cotentin peut devenir redoutable avec les forts courants. Les phares de Gatteville et de Fermanville balisent la côte Est. A l'Ouest, sur la pointe de La Hague, Goury possède un phare.

Parmi la cinquantaine de phares bretons, seuls quelques uns peuvent être visités, offrant aux courageux des points de vue incomparables. Région la plus balisée de France, la Bretagne compte une quinzaine de phares érigés en mer.
N’hésitez pas à prendre la route des phares du Finistère.

En Aquitaine, le phare de Cordouan  est un des rares phares classés monument historique et le dernier phare en mer à être encore gardé. Ce géant de 68 mètres veille sur les marins au large de l’estuaire de la Gironde.

L'histoire des phares débute certainement en Méditerranée, dans l'Antiquité. D'abord simples feux de bois au sommet de falaises, puis en haut de tours spécialement construites à cet effet, tel le célèbre phare d'Alexandrie.
Le phare du Grau du Roi est installé le long du chenal reliant Aigues-Mortes à la mer Méditerranée, l'ancien phare domine la commune avec son lanternon en cuivre.

Edifié en 1828, ce phare présente en effet une particularité architecturale des plus étonnantes avec ce lanternon stylisé couronnant sa haute structure.

Phareland , le site des phares de France, qui vous propose un voyage en photos au travers des différentes sentinelles de la mer.

Mais souvenez-vous que les phares sont en danger. 

En novembre 2010, Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, a décidé d'en classer 14 au titre des Monuments historiques, dont ceux de Fréhel.  

 

Sur la route des bonnes adresses

Si vous souhaitez trouver un hôtel sur la route des phares. Cliquez ici